Télécharger notre plaquette

 


Président : Pierre D'ACUNTO
Directeur : Bertrand WENDLING
Adjointe au directeur : Christine SEGORB
Service technique et commercial : Laurent BOISSOT, Marie Claude BRITTO, Daniel BOYER et Nicolas MASOTTI

CREATION DE L'ORGANISATION DES PRODUCTEURS

La Société Coopérative Maritime des Pêcheurs de Sète Môle est agréée en qualité d’Organisation de Producteurs (OP) depuis 1992 (arrêté ministériel) dans le domaine de la pêche maritime. Les OP joue un rôle important de régulation des marchés. A ce titre, elles interviennent dans le cadre de l’Organisation Commune des Marchés (OCM) définie par différents règlements européens. Ces règlements doivent permettre un meilleur ajustement de l’offre et de la demande, en qualité et quantité, et valoriser les produits afin d’améliorer les revenus des producteurs.

En sa qualité d’Organisation de Producteurs, la SA.THO.AN. fixe chaque année une liste d’espèces qui supporteront un prix minimum de vente (prix de retrait) en accord avec l’Association Méditerranéenne des Organisation de Producteurs (AMOP). Le niveau des prix de retrait est arrêté par espèce et par taille à partir de prix communautaires dits de référence. L’OP ne dispose que d’une marge de manœuvre réduite sur la fixation du prix.

RÔLE DE L'ORGANISATION DE PRODUCTEURS

La coopérative gère les productions de ses adhérents à partir du débarquement. Pour le poisson bleu (sardine et anchois), dès l’arrivée à quai des navires de pêche, les lots sont identifiés et caractérisés afin d’en assurer une parfaite traçabilité. Ils sont pesés et conservés en chambre froide positive. La coopérative vend directement les lots par l’intermédiaire d’une vente informatisée (enchères descendantes). L’ensemble de la production de poisson blanc est quant à elle vendue par la halle à criée de la CCI de Sète-Frontignan-Bézier.

Au cas où une espèce ne trouve pas d'acheteur à un niveau supérieur au prix de retrait, elle est soit retirée du marché et destinée à d'autres fins que la consommation humaine (retrait), soit stockée par l'OP avant d'être revendue à l'état transformé suivant la procédure dite du report.

Les reports et les retraits

Toutes les productions des bateaux adhérents qui ne sont pas vendues en première vente sont prises en charge par la coopérative. L’OP identifie une affectation des produits en fonction des spécifications fixées par l’OP (critères qualitatifs) et des contrats passés avec des transformateurs. Il s’agit d’un report de vente.

Si le produit ne correspond pas aux critères de qualité, le poisson est alors retiré du marché (retrait), différentes destinations sont alors envisagées :
• farine pour l’alimentation animale ;
• alimentation animale ou appâts ;
• dons à des œuvres caritatives.
• utilisation à des fins non alimentaires y compris destruction ;
Ces retraits sont compensés au travers d’intervention accordée par l’Union Européenne. Cette intervention correspond à une aide financière dégressive que l’Organisation de Producteurs restitue intégralement aux navires de pêches. Le montant de la compensation est fonction de l’importance des débarquements annuels, elle fonctionne de manière dégressive :
• 0 à 4 % de retrait : compensation de 85 % du prix de retrait
• 4 à 8 % de retrait (10 % pour les espèces pélagiques) : compensation de 55 % du prix de retrait
• au delà de 8 % (ou 10 % pour les espèces pélagiques) : pas de compensation.

Les produits de qualité "B" ne sont plus compensés par le F.E.O.G.A. et exclus de la production de référence pour le calcul des compensations.

Dans le cas d’un report de vente, les produits sont congelés afin d’être vendus par la coopérative par l’intermédiaire de contrats avec les entreprises de transformation. Seules certaines catégories de produits peuvent en bénéficier : celles qui peuvent normalement être écoulées sur le marché des produits transformés. Dans ce cas le produit doit être :

• transformé (congelé, salé...) par l'OP ou confié par elle à une entreprise dans ce but dans un délai déterminé (48h) ;
• transformé de manière complète et définitive de façon à satisfaire aux exigences commerciales ;
• stocké durant une certaine période (5 jours minimum) avant d'être remis sur le marché.

Le produit reporté fait l'objet de la part de l’Union Européenne d'une prime calculée en tenant compte des frais techniques et de stockage mais limitée en tonnage de 10 à 18% en fonction des espèces.

MEMBRE FONDATEUR DE L’AMOP

SA.THO.AN a contribué activement à la création de l’Association Méditerranéenne des Organisations de Producteurs et à la mise en place d’un cahier des charges qualité, pour les produis du Golfe du Lion.
Le poisson du Golfe du Lion bénéficie du respect de 6 critères (capture, traitement à bord, conditions de débarquement, de traitement à terre et de commercialisation, identification et traçabilité). Des contrôles sont effectués par un organisme certifié indépendant.
Les bateaux qui satisfont aux conditions arborent le pavillon du Golfe du Lion.

 

A.M.O.P.
 
   

La péche Sétoise - La production sétoise - La politique qualité - Contact
© SA.THO.AN. Tous droits réservés - réalisation Image Mouvement